Réaction de Nicolas Daragon aux violations du cessez-le-feu par l’Azerbaïdjan

Nicolas Daragon, Maire de Valence
Nicolas Daragon, Maire de Valence

Je suis inquiet de la situation actuelle au Haut-Karabagh suite aux attaques de l’Azerbaïdjan de ces dernières heures visant des postes militaires de l’armée arménienne.

Je condamne fermement ces opérations qui viennent raviver le feu des tensions dans cette partie du Caucase. Très préoccupé et ému pour le peuple de cette région, avec lequel nous avons des liens si forts depuis notre visite en 2015 lors de laquelle nous avons reçu un accueil fraternel et découvert un patriotisme solide et un si grand amour de le francophonie.

Le peuple de l’Artsakh est un peuple courageux et valeureux je lui adresse tout mon soutien dans cette épreuve en espérant que les armes vont se taire très vite.

Aux familles endeuillées j’adresse mes condoléances et à l’Etat du Haut Karabagh mon soutien sans faille

Le Cercle d’Amitié condamne sans appel la nouvelle agression de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabagh

Les attaques massives de Bakou repoussées cette nuit par les forces du Haut-Karabagh montrent que le régime actuel d’Azerbaïdjan ne peut pas être considéré comme un partenaire fiable par la communauté internationale. Le Cercle appelle à des sanctions internationales.

drone azerbaïdjanais abattu par les forces de défense karabaghiote
drone azerbaïdjanais abattu par les forces de défense karabaghiotes

C’est avec une vive émotion que le Cercle d’Amitié France-Karabagh prend connaissance de l’attaque militaire de grande ampleur lancée par l’Azerbaïdjan dans la nuit du 1er au 2 avril sur la ligne de contact avec la République du Haut-Karabagh. Les actions offensives menées par Bakou constituent une violation du cessez-le-feu d’une gravité inédite.

Les assaillants ont employé de l’artillerie lourde, des chars et des hélicoptères de combat. Pour la première fois depuis 1994, ils ont également ciblé en profondeur les populations de villes karabaghiotes au sein desquelles elles ont fait des victimes civiles, notamment des enfants. Continuer la lecture de « Le Cercle d’Amitié condamne sans appel la nouvelle agression de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabagh »

Hawaï, 7ème Etat américain à reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh

Le Cercle d’amitié salue la résolution adoptée qui conforte l’établissement de la paix et l’expansion de la démocratie au Caucase du Sud.

La chambre des Représentants d'Hawaï
La chambre des Représentants d’Hawaï

Ce mardi 30 mars, la chambre des Représentants de l’Etat d’Hawaï (Etats-Unis d’Amérique) a voté une résolution par laquelle cet Etat reconnaît l’indépendance de la République du Haut-Karabagh. Hawaï succède ainsi à la Californie, la Louisiane, Rhode Island, le Massachussetts, le Maine et la Géorgie parmi les Etats américains reconnaissant la plus petite république du Sud Caucase.

Continuer la lecture de « Hawaï, 7ème Etat américain à reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh »

Un futur formateur du Haut-Karabagh en stage au CFA BTP Loire

 

Le quotidien Le Progrès a consacré un grand article et un encart non moins significatifs aux efforts portés par M. Robert Aydabirian dans la mise en place de l’école professionnelle Yeznik Mosian et dans le partenariat qui l’accompagne avec des centres français de formation des apprentis.

L’école Yeznik Mosian et le projet de M. Aydabirian bénéficie de tout le soutien du Cercle d’Amitié ainsi que de celui du Fonds Arménien de France.

source: Le Progrès

 

 

leprogres2

leprogres

Le Haut-Karabagh fait consensus au sein de la classe politique française

Avec près de 50 membres, le Cercle s’avère aussi actif que les Groupes d’Amitié parlementaires les plus importants.
hemic-13-p

Jeudi 21 janvier 2016 – le Cercle d’Amitié France-Karabagh est heureux d’enregistrer l’adhésion de huit nouveaux membres : Mmes Françoise Dumas (députée du Gard, PS) et Nathalie Niezon (députée de la Drôme, PS), ainsi que MM. Michel Destot (député de l’Isère, PS), Hugues Fourage (député de Vendée, PS), François-Michel Lambert (député des Bouches-du-Rhône, PS), Jean Launay (député du Lot, PS), Emmanuel Mandon (Conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes, UDI) et Bruno Le Roux (député de Seine-Saint Denis, Président du Groupe socialiste à l’Assemblée nationale). Avec ces  huit nouveaux membres, le Cercle d’Amitié compte désormais 48 adhérents.

Continuer la lecture de « Le Haut-Karabagh fait consensus au sein de la classe politique française »

Haut-Karabagh: Etre crédible, c’est d’abord être clair

armenia-karabakh-mapLe Cercle d’Amitié France-Karabagh soutient l’action des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE. Il les enjoints à condamner l’escalade militaire voulue par le régime azerbaïdjanais d’Ilham Aliev et à intensifier sa pression à l’égard du dictateur azéri.

Samedi 19 décembre, les coprésidents français, américain et russe du groupe de Minsk de l’OSCE rassembleront à nouveau les présidents arménien et azerbaïdjanais afin de relancer les négociations visant à résoudre le conflit entre l’Azerbaïdjan et la République du Haut-Karabagh.

Ce nouveau round de négociations intervient alors que le régime d’Ilham Aliev multiplie les provocations militaires entrainant des pertes humaines croissantes de part et d’autre de la ligne de contact. La semaine dernière, l’armée azerbaïdjanaise a ainsi fait usage de chars de combat pour la première fois depuis le cessez-le-feu de 1994. Continuer la lecture de « Haut-Karabagh: Etre crédible, c’est d’abord être clair »

Attentats de Paris: Message de condoléances du Haut-Karabagh

2048x1536-fit_dessin-peace-for-paris-realise-apres-attentats-13-novembre-2015-artiste-francais-jean-jullienEn réaction aux lâches attentats qui ont frappé Paris et la France et qui scandalisent le monde entier, Achot Ghoulian, Président de l’Assemblée Nationale de la République du Haut-Karabagh et Président du Cercle d’Amitié Karabagh-France a adressé ses condoléances à François Rochebloine, le Président du Cercle d’Amitié France-Karabagh, son homologue.

Vous trouverez ci-après ce message et sa traduction française.


 Stepanakert, le 14 novembre 2015

Monsieur le Président,

C’est avec stupéfaction que nous avons appris, en Artsakh, la nouvelle des actes de terreur qui ont frappé Paris. Je présente au peuple ami de France mes sincères condoléances au nom des membres du Cercle d’Amitié Karabagh-France mais aussi au nom des milliers de Karabaghiotes. Continuer la lecture de « Attentats de Paris: Message de condoléances du Haut-Karabagh »

Les journées françaises en Artsakh

Les journées françaises en Artsakh se sont déroulées du 17 au 19 septembre 2015.  Evénement majeur, elles ont conduit plus de 200 français, responsables politiques et élus, acteurs économiques et culturels, représentants du monde associatifs, élus des villes signataires des Chartes d’Amitié et du cercle d’Amitié France-Karabagh, a se rendre au Haut-Karabagh à l’invitation des autorités de cette jeune République.

Les journées ont bénéficié d’une assez large couverture dans la presse  qu’il convient ici de relayer:

Continuer la lecture de « Les journées françaises en Artsakh »

Pourquoi il faut soutenir le Haut-Karabagh

Stepanakert, capitale du Haut-Karabagh
Stepanakert, capitale du Haut-Karabagh

Enclave arménienne en Azerbaïdjan, république autodéterminée, ce petit pays se développe vite, et surtout avec un modèle social qui associe toute la population à la croissance. Par Jean-Paul Bret, Maire de Villeurbanne, ancien député, François Pupponi, Député-Maire (PS) de Sarcelles, Jean-Marc Germain, Député (PS) des Hauts-de-Seine.

Source: la Tribune – 11 septembre 2015

Nous sommes plusieurs élus français – députés, sénateurs ou élus locaux – à soutenir le développement de la jeune République du Haut-Karabagh en ayant intégré le Cercle d’Amitié France-Karabagh. A l’heure où la crise redouble en Europe, le moment nous semble propice d’expliquer les raisons d’un tel engagement.

La République du Haut-Karabagh, c’est 150 000 habitants sur un territoire de la taille de deux départements français, située au Caucase du Sud entre l’Arménie, l’Azerbaïdjan et l’Iran. Ce pays autodéterminé qui n’a pas encore atteint le stade de la reconnaissance internationale ne présente pas stricto sensu d’intérêt stratégique pour la France ; il représente plus et il représente mieux car il a fait de la France un modèle de développement.

Les bénéfices de la démocratie sociale

Notre pays s’est construit par la recherche d’une prospérité partagée, dans le cadre d’une économie qui associe la liberté d’entreprendre au progrès social pour maintenir la cohésion de notre société.

Continuer la lecture de « Pourquoi il faut soutenir le Haut-Karabagh »