La démocratie artsakhiote fait l’unanimité au sein de la Représentation nationale française

Le Cercle d’Amitié enregistre cinq nouvelles adhésions, dont quatre au sein de la majorité présidentielle.

Le président Teissier avec une délégation d’anciens et de nouveaux membres du Cercle en voyage d’étude en Artsakh (septembre 2019)

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh a enregistré ces derniers jours cinq nouvelles adhésions en les personnes de Sonia Krimi, députée LREM de la Manche, Bernard Buis, sénateur LREM de la Drôme, Jean-Pierre Cubertafon, député MoDem de Dordogne, Guillaume Kasbarian, député LREM d’Eure-et-Loire et Pierre Ouzoulias, sénateur PC des Haut-de-Seine.

Continuer la lecture de « La démocratie artsakhiote fait l’unanimité au sein de la Représentation nationale française »

Caucase: Deux poids deux mesures pour les Chartes d’Amitié

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh exhorte le gouvernement à ne pas s’opposer aux maires français pour complaire à l’Azerbaïdjan

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise

Le gouvernement a récemment entrepris d’attaquer en justice spécifiquement les maires français ayant signé des chartes d’amitié avec leurs homologues des municipalités du Haut-Karabagh (ou Artsakh). Regrettant que ces actions n’entraînent l’isolement des citoyens karabaghiotes, le Cercle d’amitié France-Artsakh demande à ce que le gouvernement fasse démonstration d’impartialité et ne cède pas aux pressions de la diplomatie azerbaïdjanaise.

A la demande du ministère de l’Intérieur, les tribunaux administratifs ont été saisis par le préfet de la Drôme pour les villes de Valence, de Bourg-lès-Valence et de Bourg-de-Péage et par le préfet du Val-d’Oise pour Arnouville. L’exécutif considère que ces chartes violeraient les dispositions réglementaires en matière de coopération décentralisée, la France ne reconnaissant pas la République du Haut-Karabagh.

Continuer la lecture de « Caucase: Deux poids deux mesures pour les Chartes d’Amitié »

Artsakh: Hollande évoque de possibles sanctions

Evoquant la République d’Artsakh à l’occasion d’un dîner organisé par la communauté arménienne de France, le Président Hollande a mentionné la possibilité de “sanctions” contre les puissances belligérantes de part et d’autre de la ligne de contact.

Le régime de Bakou implicitement visé (…)

Lien externe

Valérie Boyer (LR) : “Il faut désormais reconnaître le Haut-Karabagh”

Valérie Boyer plaide pour la reconnaissance pleine et entière de la République du Haut-Karabagh
Valérie Boyer plaide pour la reconnaissance pleine et entière de la République du Haut-Karabagh

Tribune libre. Valérie Boyer est député – Les Républicains – des Bouches-du-Rhône. Faisant valoir que “le Haut-Karabagh est de facto indépendant“, elle plaide pour reconnaître officiellement cette république autoproclamée de Transcaucasie.

Dans la nuit du premier au deux avril, l’Azerbaïdjan a lancé une vaste offensive militaire contre la République du Haut-Karabagh. Cette attaque irrationnelle s’est produite alors que la veille même, le président Ilham Aliev donnait, à Washington, de fallacieux gages de bonne volonté à John Kerry, le Secrétaire d’Etat américain.

Pour la première fois depuis le cessez-le-feu de 1994, l’attaque de l’Azerbaïdjan a mobilisé des chars d’assauts, des hélicoptères de combats, des drones et même des missiles Grad qui ont visé les villes du Haut-Karabagh et fait des victimes parmi les civils, notamment des enfants. L’agression a été contenue et même repoussée de sorte que le dictateur de Bakou a accepté le principe d’un cessez-le-feu qui tranche avec ses déclarations martiales précédente et qui sonne comme un aveu de défaite. Avec plus de 200 morts, une vingtaine de chars détruits et un gain territorial nul, cette offensive inepte aura en effet surtout montré la faiblesse militaire de l’Azerbaïdjan.

La suite sur Valeurs Actuelles

La Communauté internationale doit mettre un terme à l’agression de l’Azerbaïdjan et reconnaître le Haut-Karabagh

armenia-karabakh-map
La République du Haut-Karabagh

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh, informé par les autorités karabaghiotes de la situation sur le terrain condamne la nature criminelle de l’agression militaire azerbaïdjanaise à l’encontre de la République du Haut-Karabagh tout en confirmant son inanité. Cette action belliqueuse commandée par le régime d’Aliev s’est essentiellement concrétisée par d’importantes pertes humaines sans changement notable de la ligne de front.

« Cette agression caractérisée a aussi débouché sur l’assassinat de civils karabaghiotes par les soldats de Bakou » a indiqué François Rochebloine, le Président du Cercle d’Amitié France-Karabagh. « On note des cas d’enfants tués par des bombardements sur le chemin de l’école et des personnes âgés mutilées puis exécutées par des commandos azerbaïdjanais s’étant infiltrés d’en l’unique objectif de faire régner la terreur et de provoquer des mouvements de panique au sein de la population» a-t’il précisé.  Continuer la lecture de « La Communauté internationale doit mettre un terme à l’agression de l’Azerbaïdjan et reconnaître le Haut-Karabagh »

Haut-Karabagh: le Cercle d’Amitié France-Karabagh réclame des sanctions

source: La Chaîne Parlementaire (LCP)

Capture d'écran 2016-04-04 09.18.15

 

François Rochebloine, député UDI et président du cercle d’amitié France-Karabakh, a appelé dimanche à des sanctions internationales contre l’Azerbaïdjan, après les affrontements au Nagorny-Karabakh, les plus meurtriers depuis la fin de la guerre en 1994.

Jugeant que “les actions offensives menées par Bakou constituent une violation du cessez-le-feu d’une gravité inédite”, y compris avec des victimes civiles, cet élu centriste a exprimé, dans un communiqué, la “légitime colère” du cercle d’amitié, son soutien aux autorités du Haut-Karabakh et son “soulagement que les mesures défensives aient efficacement permis de stopper net ces attaques”.

La suite sur La Chaîne Parlementaire (LCP)
cette information AFP a également été reprise par Le Parisien

Haut Karabagh : Patrick Labaune et Marlène Mourier s’engagent

C’est un communiqué plein d’émotion qui a été publié par Marlène Mourier qui précise notamment : “C’est avec indignation et consternation que j’apprends l’offensive militaire de l’Azerbaïdjan à l’encontre de la population civile arménienne du Haut Karabagh et son armée.

J’ai une pensée particulière pour tous les enfants, pour tous les habitants du Haut-Karabagh, et plus particulièrement pour ceux de la ville de Chouchi avec laquelle nous avons signé une charte d’amitié et avec laquelle nous allons continuer de mettre en place des programmes de développement. Ceux qui croient que les bombardements nous intimident se trompent. Les murs détruits, nous aiderons la population karabaghiote à les relever !

La suite sur exprimeo.fr

Marlène Mourier : ” Je pense très fort à nos amis du Haut-Karabagh”

Marlène Mourier, Maire de Bourg-lès-Valence et membre du Cercle d'Amitié
Marlène Mourier, Maire de Bourg-lès-Valence et membre du Cercle d’Amitié

C’est avec indignation et consternation que j’apprends l’offensive militaire de l’Azerbaïdjan  à l’encontre de la population civile arménienne du Haut Karabagh et son armée.

J’ai une pensée particulière pour tous les enfants, pour tous les habitants du Haut-Karabagh, et plus particulièrement pour ceux de  la ville de Chouchi avec laquelle nous avons signé une charte d’amitié et avec laquelle nous allons continuer de mettre en place des programmes de développement. Ceux qui croient que les bombardements nous intimident se trompent. Les murs détruits, nous aiderons la population karabaghiote à les relever !

Mes pensées et mon entier soutien vont à cet instant à toutes ces familles que nous avons rencontrées lors de nos deux séjours en République du Haut-Karabagh et dont le seul souhait était de vivre en paix et en sécurité.

Je condamne avec la plus grande fermeté cette agression abjecte et j’appelle le Ministère des Affaires Etrangères à mettre un terme à la fausse impartialité consistant à renvoyer dos à dos l’Azerbaïdjan et le Haut-Karabagh en condamnant vigoureusement cette nouvelle agression militaire azerbaïdjanaise.