Le cercle d’amitié France-Karabagh condamne l’arrestation de Leyla et Arif Yunus par l’Azerbaïdjan

Leyla Yunus
Leyla Yunus

Le Président Hollande appelé à évoquer la situation des Droits de l’Homme lors de son prochain déplacement à Bakou

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh condamne fermement le procédé violent et arbitraire par lequel la militante azerbaïdjanaise, Leyla Yunus et son mari Arif, se sont vu notifier leur interdiction de quitter le territoire azerbaïdjanais ce 28 avril 2014.

Leyla Yunus est la directrice de l’Institut pour la Paix et la Démocratie, une organisation azerbaïdjanaise œuvrant pour le rapprochement et l’amitié entre les sociétés civiles arménienne et azerbaïdjanaise, qui est une clé essentielle d’une paix et d’une sécurité durable au Haut-Karabagh et dans toute la région. Continuer la lecture de « Le cercle d’amitié France-Karabagh condamne l’arrestation de Leyla et Arif Yunus par l’Azerbaïdjan »

Création du Cercle d’Amitié France-Karabagh

Conscient que l’isolement politique du Haut-Karabagh ne peut en aucun cas favoriser le dialogue entre les peuples et l’établissement d’une paix définitive dans la région du Caucase du Sud, des membres et personnalités issues de la classe politique française, députés, sénateurs, maires… annoncent solennellement la création en France, du Cercle d’amitié du Haut-Karabagh.

Ce Cercle d’amitié du Haut Karabagh s’est réuni pour la première fois le 19 mars à Paris.

Saluant, les efforts déployés par le peuple et les dirigeants du Haut Karabagh pour construire une société libre et démocratique, ses membres soutiennent le droit à l’autodétermination de tous les peuples dont celui du Haut Karabagh.

Rappelant en introduction, la déclaration Universelle des Droits de l’Homme et l’importance absolue des valeurs de liberté et de démocratie, les tous premiers débats du Cercle d’amitié du Haut Karabagh ont fait émerger plusieurs priorités susceptibles de favoriser réellement une paix durable dans la région :

  • Le soutien à l’action du Groupe de Minsk de l’OSCE
  • La sécurisation des peuples de la région
  • Rompre l’isolement international du peuple du Haut Karabagh
  • Favoriser un espace de dialogues et d’échanges entre les peuples du Caucase du Sud

Au terme de cette 1ère réunion du Cercle d’amitié du Haut Karabagh, les membres s’engagent avec tous les acteurs de bonne volonté à œuvrer pour la réalisation d’une paix définitive et l’établissement d’un espace de dialogue entre le Haut Karabagh et les peuples de la région du Caucase du Sud.