Paix au Karabakh, démocratie en Azerbaïdjan!

Le Président français recevra son homologue azéri le 14 mars
Le Président français recevra son homologue azéri le 14 mars

Le président azerbaïdjanais est reçu mardi par la France. Une visite qui ne se justifie pas, au vu de sa politique belliqueuse.

Ara Toranian et Mourad Papazian, Coprésidents du Conseil de coordination des organisations et associations arméniennes de France (CCAF)

Lien externe

Le pied de nez des Arméniens de l’Artsakh

Le Nagorno-Karabakh change de nom par référendum. Tant pis si l’Onu l’ignore. Tant mieux si cela agace le voisin azéri.

L’histoire

C’est un vieux conflit oublié. Il fut pourtant un feuilleton des journaux télés, au début des années 1990, après l’éclatement de l’Union soviétique. À peine indépendants, Arménie et Azerbaïdjan se déchirent sur le sort du Nagorno-Karabakh, petit territoire peuplé d’Arméniens mais enclavé dans (…)

Lien externe

La 1ère chaîne télévisée d’Arménie rend compte des activités du Cercle d’Amitié France-Artsakh

Dans un reportage diffusé le 24 février, Hayastan Meg, la première chaîne télévisée d’Arménie a rendu compte de la présentation faite au Parlement français de la brochure « 15 questions / 15 réponses sur le Haut-Karabagh« .

Ce document produit par le Cercle d’Amitié France-Artsakh a pour objectif de diffuser une meilleur connaissance de l’Artsakh et de ses réalités, notamment en direction des responsables politiques français.

Le reportage de Hayastan Meg fait la part belle aux responsables du Cercle et notamment à son président François Rochebloine et à son vice-président René Rouquet. Hovhannès Guévorkian, représentant du Haut-Karabagh en France y est également interviewé dans les prestigieux salons du Parlement.

Menace de Bakou sur Bourg-lès-Valence: Marlène Mourier ne cédera pas

Marlène Mourier, Maire de Bourg-lès-Valence et membre du Cercle d'Amitié
Marlène Mourier, Maire de Bourg-lès-Valence et membre du Cercle d’Amitié

L’état d’Azerbaïdjan a envoyé un huissier à Marlène Mourier ce jeudi après-midi en mairie pour lui délivrer une sommation. L’Azerbaïdjan exige que la commune riveraine de Valence dans la Drôme cesse toute relation avec la ville de Chouchi dans le Haut Karabagh.

C’est un huissier qui a porté la sommation ce jeudi après-midi en mairie de Bourg-lès-Valence dans la Drôme. La république autoproclamée du Haut Karabagh est une zone de l’Azerbaïdjan peuplée d’Arméniens qui réclament son indépendance. Le maire de la commune riveraine de Valence, Marlène Mourier (Les Républicains) soutient cette volonté d’indépendance du Haut Karabagh. L’élue a d’ailleurs signé une charte d’amitié entre Bourg-lès-Valence et la ville de Chouchi. C’est visiblement ce qui déplaît à l’Azerbaïdjan : qu’une élue française reconnaisse l’indépendance du Haut Karabagh et l’affiche clairement avec cette charte d’amitié.

source: France-Bleu

L’OSCE doit réintégrer la République du Haut-Karabagh dans les négociations de paix

hemicycle-plein-vue-panoramiqueCe 7 avril, le journal Le Monde a publié une tribune d’opinions où 25 élus de la Républiques se prononcent sans ambages pour la reconnaissance internationale du Haut-Karabagh et pour sa réintégration dans le processus de négociations le concernant au premier chef. 

Voilà maintenant six jours que le Caucase du Sud s’est à nouveau embrasé. Conforté par l’indifférence internationale, l’Azerbaïdjan sous la férule d’Ilham Aliev a tenté de reprendre par la force son ancienne colonie, la République du Haut-Karabagh. Cette offensive meurtrière de part et d’autre vient provisoirement de se conclure par un cessez-le-feu précaire. A l’heure où le groupe de Minsk de l’OSCE (co-présidé par la France, la Russie et les Etats-Unis) a réuni dans l’urgence les belligérants, il faut constater que cette attaque n’aura servi à rien ni à personne, puisque le rapport de force et la ligne de front restent inchangés.

Il n’en reste pas moins qu’à nouveau, des civils karabaghiotes ont payé de leur vie les pulsions revanchardes du despote de Bakou : villes délibérément ciblées par des bombardements, enfants tués dans la cour de leur école, civils mutilés et assassinés par des commandos infiltrés spécialement à cette occasion.

Il n’en reste pas moins aussi que cette nouvelle agression est porteuse de leçons. Qui oserait encore demander aux Karabaghiotes d’intégrer le giron d’un régime qui ne souhaite que leur anéantissement physique ? Pour les Karabaghiotes, l’indépendance et l’établissement de la République n’ont jamais été des fins en soi mais un moyen ; le moyen de vivre en paix et en sécurité, le moyen de construire un Etat démocratique respectueux de ses citoyens, ouvert sur le monde et tourné vers l’avenir.

La suite sur Le Monde.fr

Valérie Boyer (LR) : « Il faut désormais reconnaître le Haut-Karabagh »

Valérie Boyer plaide pour la reconnaissance pleine et entière de la République du Haut-Karabagh
Valérie Boyer plaide pour la reconnaissance pleine et entière de la République du Haut-Karabagh

Tribune libre. Valérie Boyer est député – Les Républicains – des Bouches-du-Rhône. Faisant valoir que « le Haut-Karabagh est de facto indépendant« , elle plaide pour reconnaître officiellement cette république autoproclamée de Transcaucasie.

Dans la nuit du premier au deux avril, l’Azerbaïdjan a lancé une vaste offensive militaire contre la République du Haut-Karabagh. Cette attaque irrationnelle s’est produite alors que la veille même, le président Ilham Aliev donnait, à Washington, de fallacieux gages de bonne volonté à John Kerry, le Secrétaire d’Etat américain.

Pour la première fois depuis le cessez-le-feu de 1994, l’attaque de l’Azerbaïdjan a mobilisé des chars d’assauts, des hélicoptères de combats, des drones et même des missiles Grad qui ont visé les villes du Haut-Karabagh et fait des victimes parmi les civils, notamment des enfants. L’agression a été contenue et même repoussée de sorte que le dictateur de Bakou a accepté le principe d’un cessez-le-feu qui tranche avec ses déclarations martiales précédente et qui sonne comme un aveu de défaite. Avec plus de 200 morts, une vingtaine de chars détruits et un gain territorial nul, cette offensive inepte aura en effet surtout montré la faiblesse militaire de l’Azerbaïdjan.

La suite sur Valeurs Actuelles

Haut-Karabagh: le Cercle d’Amitié France-Karabagh réclame des sanctions

source: La Chaîne Parlementaire (LCP)

Capture d'écran 2016-04-04 09.18.15

 

François Rochebloine, député UDI et président du cercle d’amitié France-Karabakh, a appelé dimanche à des sanctions internationales contre l’Azerbaïdjan, après les affrontements au Nagorny-Karabakh, les plus meurtriers depuis la fin de la guerre en 1994.

Jugeant que « les actions offensives menées par Bakou constituent une violation du cessez-le-feu d’une gravité inédite », y compris avec des victimes civiles, cet élu centriste a exprimé, dans un communiqué, la « légitime colère » du cercle d’amitié, son soutien aux autorités du Haut-Karabakh et son « soulagement que les mesures défensives aient efficacement permis de stopper net ces attaques ».

La suite sur La Chaîne Parlementaire (LCP)
cette information AFP a également été reprise par Le Parisien

Haut Karabagh : Patrick Labaune et Marlène Mourier s’engagent

C’est un communiqué plein d’émotion qui a été publié par Marlène Mourier qui précise notamment : « C’est avec indignation et consternation que j’apprends l’offensive militaire de l’Azerbaïdjan à l’encontre de la population civile arménienne du Haut Karabagh et son armée.

J’ai une pensée particulière pour tous les enfants, pour tous les habitants du Haut-Karabagh, et plus particulièrement pour ceux de la ville de Chouchi avec laquelle nous avons signé une charte d’amitié et avec laquelle nous allons continuer de mettre en place des programmes de développement. Ceux qui croient que les bombardements nous intimident se trompent. Les murs détruits, nous aiderons la population karabaghiote à les relever !

La suite sur exprimeo.fr

Réaction de Nicolas Daragon aux violations du cessez-le-feu par l’Azerbaïdjan

Nicolas Daragon, Maire de Valence
Nicolas Daragon, Maire de Valence

Je suis inquiet de la situation actuelle au Haut-Karabagh suite aux attaques de l’Azerbaïdjan de ces dernières heures visant des postes militaires de l’armée arménienne.

Je condamne fermement ces opérations qui viennent raviver le feu des tensions dans cette partie du Caucase. Très préoccupé et ému pour le peuple de cette région, avec lequel nous avons des liens si forts depuis notre visite en 2015 lors de laquelle nous avons reçu un accueil fraternel et découvert un patriotisme solide et un si grand amour de le francophonie.

Le peuple de l’Artsakh est un peuple courageux et valeureux je lui adresse tout mon soutien dans cette épreuve en espérant que les armes vont se taire très vite.

Aux familles endeuillées j’adresse mes condoléances et à l’Etat du Haut Karabagh mon soutien sans faille