Marlène Mourier jumèle Bourg-lès-Valence et Chouchi au Haut-Karabagh

Marlène Mourier et Nariné Aghabalyan
Marlène Mourier et Nariné Aghabalyan

Un Charte d’Amitié ratifiée sous le signe de l’espoir et dans l’optique de renforcer les échanges économiques et culturels.

Dimanche 5 octobre, à l’occasion d’un déplacement au Haut-Karabagh, Marlène Mourier, maire de Bourg-lès-Valence a signé une Charte d’Amitié liant sa municipalité à la ville de Chouchi. Après les Pennes-Mirabeau et Vienne, Bourg-lès-Valence est la troisième commune française à s’engager ainsi dans l’accompagnement d’une municipalité de la République du Haut-Karabagh. Continuer la lecture de « Marlène Mourier jumèle Bourg-lès-Valence et Chouchi au Haut-Karabagh »

Une nouvelle délégation parlementaire française au Haut-Karabagh

Deux membres du Cercle d’Amitié France-Karabagh et deux de leurs collègues approfondissent leur connaissance de la société et des institutions karabaghiotes.

Les 4 parlementaires français et M. Achod Ghoulian (droite)
Les 4 parlementaires français et M. Achod Ghoulian (à droite, de profil)

Une délégation de quatre parlementaires français effectue actuellement un voyage d’étude au Haut-Karabagh. Débutée le lundi 8 septembre, cette visite se terminera le 12 septembre prochain. Elle rassemble MM. Jean Bizet (sénateur UMP), Jean-Marc Germain (député, PS), Alain Néri (sénateur, PS) et Jacques Rémiller (ancien député, UMP). MM. Néri et Rémiller sont membres du Cercle d’Amitié France-Karabagh.

Continuer la lecture de « Une nouvelle délégation parlementaire française au Haut-Karabagh »

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh salue la reconnaissance de la République du Haut-Karabagh par le Sénat de Californie

Il appelle la France à s’inspirer de l’exemple californien fondé sur les valeurs de la République

California Logo

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh salue chaleureusement la résolution AJR32 votée par le Sénat de l’État de Californie ce mercredi 27 août 2014 qui « encourage et soutient les efforts continus de la République du Haut-Karabagh visant à se développer en tant qu’État libre et indépendant afin de garantir à ses citoyens les droits inhérents aux sociétés libres et indépendantes ». La résolution adoptée appelle également le Président et le Congrès des Etats-Unis à « soutenir le processus d’autodétermination et l’indépendance démocratique de la République du Haut-Karabagh ».

Les membres du Cercle félicitent leurs collègues californiens et notamment les rapporteurs Mike Gatto et Ricardo Lara qui honorent par ce vote la vigueur démocratique des États-Unis d’Amérique. A la veille du 23ème anniversaire de son indépendance, cette résolution consacre les efforts du Haut-Karabagh pour se doter d’un État de droit et des institutions démocratiques correspondantes.

Le vote de la Californie – 8ème puissance économique mondiale – montre que l’indépendance de l’Artsakh constitue un processus irréversible car on ne saurait aliéner cet État démocratique à un Azerbaïdjan reconnu comme dictatorial par la plupart des organisations de défense des droits de l’Homme. C’est un exemple pour la France et le Cercle d’Amitié France-Karabagh appelle le gouvernement français à s’en inspirer.

Une délégation parlementaire karabaghiote reçue a l’Assemblée nationale

Le renforcement de la coopération entre Paris et Stepanakert évoqué avec le Cercle d’Amitié France-Karabagh

delegation parlementaire karabagh
La réunion de travail du Cercle avec les membres de la délégation parlementaire karabaghiote

Mardi 17 juin – Une délégation parlementaire conduite par M. Ashot Ghoulian, Président du Parlement du Haut-Karabagh a été reçue à l’Assemblée nationale par des membres du Cercle d’Amitié France-Karabagh et par son Président M. François Rochebloine.

Dans son allocution, le Président Ghoulian s’est félicité du niveau élevé de coopération avec la France et a remercié ses homologues français de la mise en place du Cercle d’Amitié dans lequel il voit « une structure renforcée qui conduira à une relation de travail permanente ». Il a insisté sur l’importance du « potentiel de la diplomatie parlementaire » qui permet selon lui de « favoriser les relations humaines entre les sociétés » et qui constitue une aide concrète permettant à son pays de progresser dans « la construction d’un Etat démocratique fondé sur le respects des droits fondamentaux ». Continuer la lecture de « Une délégation parlementaire karabaghiote reçue a l’Assemblée nationale »

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh salue les vingt ans de la paix retrouvée

François Hollande à Erevan (crédit Elysee.fr)
François Hollande à Erevan
(crédit Elysee.fr)

Il y a vingt ans, le 12 mai 1994, les Républiques d’Arménie, d’Azerbaïdjan et du Haut-Karabagh signaient un accord de cessez-le-feu. Le Cercle d’Amitié France-Karabagh salue chaleureusement cet anniversaire.

Au même moment, le Président de la République française effectuait un important voyage dans le Caucase du Sud, coïncidence heureuse, nous le pensons.

A cette occasion, il a réaffirmé, et nous nous en félicitons, l’engagement particulier de la France qui, « en tant que co-présidente du groupe de Minsk, ne néglige aucun effort pour faciliter un règlement pacifique de ce conflit. » Continuer la lecture de « Le Cercle d’Amitié France-Karabagh salue les vingt ans de la paix retrouvée »

Le cercle d’amitié France-Karabagh condamne l’arrestation de Leyla et Arif Yunus par l’Azerbaïdjan

Leyla Yunus
Leyla Yunus

Le Président Hollande appelé à évoquer la situation des Droits de l’Homme lors de son prochain déplacement à Bakou

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh condamne fermement le procédé violent et arbitraire par lequel la militante azerbaïdjanaise, Leyla Yunus et son mari Arif, se sont vu notifier leur interdiction de quitter le territoire azerbaïdjanais ce 28 avril 2014.

Leyla Yunus est la directrice de l’Institut pour la Paix et la Démocratie, une organisation azerbaïdjanaise œuvrant pour le rapprochement et l’amitié entre les sociétés civiles arménienne et azerbaïdjanaise, qui est une clé essentielle d’une paix et d’une sécurité durable au Haut-Karabagh et dans toute la région. Continuer la lecture de « Le cercle d’amitié France-Karabagh condamne l’arrestation de Leyla et Arif Yunus par l’Azerbaïdjan »

Création du Cercle d’Amitié France-Karabagh

Conscient que l’isolement politique du Haut-Karabagh ne peut en aucun cas favoriser le dialogue entre les peuples et l’établissement d’une paix définitive dans la région du Caucase du Sud, des membres et personnalités issues de la classe politique française, députés, sénateurs, maires… annoncent solennellement la création en France, du Cercle d’amitié du Haut-Karabagh.

Ce Cercle d’amitié du Haut Karabagh s’est réuni pour la première fois le 19 mars à Paris.

Saluant, les efforts déployés par le peuple et les dirigeants du Haut Karabagh pour construire une société libre et démocratique, ses membres soutiennent le droit à l’autodétermination de tous les peuples dont celui du Haut Karabagh.

Rappelant en introduction, la déclaration Universelle des Droits de l’Homme et l’importance absolue des valeurs de liberté et de démocratie, les tous premiers débats du Cercle d’amitié du Haut Karabagh ont fait émerger plusieurs priorités susceptibles de favoriser réellement une paix durable dans la région :

  • Le soutien à l’action du Groupe de Minsk de l’OSCE
  • La sécurisation des peuples de la région
  • Rompre l’isolement international du peuple du Haut Karabagh
  • Favoriser un espace de dialogues et d’échanges entre les peuples du Caucase du Sud

Au terme de cette 1ère réunion du Cercle d’amitié du Haut Karabagh, les membres s’engagent avec tous les acteurs de bonne volonté à œuvrer pour la réalisation d’une paix définitive et l’établissement d’un espace de dialogue entre le Haut Karabagh et les peuples de la région du Caucase du Sud.