Décines-Charpieu signe une Charte d’Amitié avec Tchartar en Artsakh

Laurence Fautra signe la Charte d’Amitié avec le Maire de Tchartar

Laurence Fautra insiste sur la nécessité d’une reconnaissance internationale de la République d’Artsakh et sur sa réadmission à la table des négociations avec l’Azerbaïdjan

Ce lundi 25 septembre, Décines-Charpieu (Rhône, France) et Tchartar (district de Martouni, Artsakh) ont signé une Charte d’Amitié. Cette Charte d’Amitié entre localités française et artsakhiote constitue la neuvième de genre après celles signées par Les Pennes-Mirabeau, Bouc-Bel-Air, Bourg-lès-Valence, Valence, le département de la Drôme, Vienne, Villeurbanne et Sarcelles. Continuer la lecture de « Décines-Charpieu signe une Charte d’Amitié avec Tchartar en Artsakh »

L’Artsakh, l’enclave arménienne qui édifie sa nation

Dans son édition du 28 août, le journal La Provence gratifie ses lecteurs d’un reportage exceptionnel sur l’Artakh. Une enquête de Frédéric Cheutin

enfants d’Artsakh

Comme les précédentes, cette nuit d’été n’avait pas été calme. Blottis dans le réseau de tranchées bordant leur minuscule « République d’Artsakh » (lire ci-dessous les principales étapes de l’histoire de l’Artsakh), que la communauté internationale se refuse toujours à reconnaître, les soldats artsakhiotes avaient subi de nouveaux tirs des forces azéries massées en contrebas et avides de reprendre ces « 13 % de territoires occupés par les Arméniens« . Pour montrer qu’eux ne céderaient pas leur droit à vivre à l’abri des pogroms anti-Arméniens dont ils avaient été régulièrement les victimes après le rattachement de leur terre à l’Azerbaïdjan soviétique décidé par Staline en 1921, les soldats de la petite république avaient répliqué. Comme chaque nuit, ou presque, en dépit du cessez-le-feu signé en 1994 sous l’égide du Groupe de Minsk organisé par l’OSCE.