Marlène Mourier veut voir des ouvertures dans les propos d’Emmanuel Macron sur l’Artsakh

Marlène Mourier, Maire de Bourg-lès-Valence et vice-présidente du Cercle d’Amitié France-Artsakh

Marlène Mourier, maire de Bourg-lès-Valence, prend acte avec une relative satisfaction des positions éclaircies par le Président Macron ce 5 février, lors du traditionnel dîner annuel du Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF).

« La décision annoncée par le Président Macron du 24 avril une journée nationale de commémoration du génocide arménien va dans le bon sens » a déclaré la vice-présidente du Cercle d’Amitié France-Artsakh qui indique que beaucoup de ses concitoyens restent cependant dans l’attente d’une « véritable loi de pénalisation du négationnisme à l’encontre de ce génocide, particulièrement virulent sur notre territoire ».

Continuer la lecture de « Marlène Mourier veut voir des ouvertures dans les propos d’Emmanuel Macron sur l’Artsakh »

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh accueille positivement les propos du Président Macron

Guy Teissier, député des Bouches-du-Rhône, Président du Cercle d’Amitié France-Artsakh

Mardi 5 février, le Président de la République, Emmanuel Macron, a honoré de sa présence le traditionnel dîner annuel du Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF). Guy Teissier, Président du Cercle d’Amitié France-Artsakh, participait également à ce dîner. Lors de l’allocution donnée, Emmanuel Macron a abordé plusieurs sujets d’intérêt général envers lesquels les Français d’origine arménienne présentent une sensibilité particulière.

Après avoir annoncé sa décision d’instituer le 24 avril comme journée nationale de commémoration du génocide arménien, le Président de la République a apporté des éclaircissements sur la question prioritaire du rôle de la France dans la résolution du conflit du Haut-Karabagh (aujourd’hui République d’Artsakh). Continuer la lecture de « Le Cercle d’Amitié France-Artsakh accueille positivement les propos du Président Macron »

Haut-Karabakh : « On ne construit pas la paix sur l’injustice institutionnalisée »

François Pupponi, député du Val d’Oise

Par une remarquable tribune parue dans Le Monde, ce 31 janvier, le député François Pupponi, vice-président du Cercle d’Amitié France-Artsakh met en parallèle l’attitude inamicale du Quai d’Orsay envers les chartes d’amitié signées des villes françaises et des villes artsakhiotes, et la complaisance alléguée par Bakou de notre diplomatie sur la question des ventes d’armes à l’Azerbaïdjan.


Haut-Karabakh : « On ne construit pas la paix sur l’injustice institutionnalisée »

Le député socialiste François Pupponi explique dans une tribune au « Monde » que la France, coprésidente du Groupe de Minsk (OSCE) chargé de la paix dans le conflit du Haut-Karabakh entre Arméniens et Azerbaïdjanais, ne doit pas céder aux intimidations du régime autoritaire de Bakou.

Tribune. Le 5 février, le président de la République Emmanuel Macron devrait rehausser de sa présence le dîner annuel donné par le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF, organisation nationale représentant les Français d’origine arménienne). Il perpétue ainsi une tradition initiée par ses deux prédécesseurs et honore en cela, comme il le fait pour d’autres groupements, une communauté souvent considérée comme un modèle d’intégration républicaine.

Ces relations institutionnalisées pourraient laisser croire que les attentes de cette partie de nos concitoyens sont prises attentivement en considération par le gouvernement. Or ce n’est que très partiellement le cas. On se souvient en effet que si les Français d’origine arménienne ont milité pendant des années pour la reconnaissance du génocide subi en 1915 par leurs grands-parents – reconnaissance finalement obtenue à l’arraché par une loi déclarative (2001) –, ils n’ont pu parvenir à ce que soit pénalisé le négationnisme spécifique que répandent impunément les négationnistes en Europe. Continuer la lecture de « Haut-Karabakh : « On ne construit pas la paix sur l’injustice institutionnalisée » »

Guy Teissier invite les groupes d’amitié France-Arménie et France-Azerbaïdjan de l’Assemblée nationale à venir dialoguer avec les autorités et le peuple d’Artsakh

Guy Teissier, député des Bouches-du-Rhône et Président du Cercle d’Amitié France-Artsakh

Il affirme que « la politique de dialogue doit s’exercer avec ceux qui veulent dialoguer »

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh a pris connaissance de la polémique résultant de la participation, ce 29 octobre, de M. Marilossian, président du groupe d’amitié parlementaire France-Arménie aux festivités de l’ambassade de Turquie ainsi que du communiqué par lequel M. Marilossian a exprimé « des regrets et des excuses envers ceux qu’il a ainsi pu choquer et blesser ».

Le Cercle d’Amitié souligne que la nécessité de mettre en place un dialogue « afin de tisser des liens entre les peuples turc, arménien et azéri », nécessité mise en avant par M. Marilossian dans son communiqué ne saurait valoir qu’envers des entités démontrant une telle volonté de dialogue et d’ouverture, ce que n’est à l’évidence pas la Turquie actuelle. Continuer la lecture de « Guy Teissier invite les groupes d’amitié France-Arménie et France-Azerbaïdjan de l’Assemblée nationale à venir dialoguer avec les autorités et le peuple d’Artsakh »

Charte d’Amitié avec l’Artsakh: Saint-Etienne et Arnouville signent à leur tour

Les maires de Saint-Etienne et d’Arnouville ont à leur tour signé des chartes d’amitié avec des villes d’Artsakh, au cours d’une visite de travail dans cette jeune République du Caucase du Sud. Ce 22 octobre, Gaël Perdriau pour Saint-Etienne et Pascal Doll pour Arnouville se sont engagés à développer les relations de leur ville avec celles de Chouchi et de Chekher en cosignant chacun une telle charte avec leur homologue de ces municipalités, respectivement M. Ardziv Sarkissian et M. Mekhitar Mangassarian. Les cérémonies de signature se sont déroulées en présence de MM. François Rochebloine et François Pupponi, respectivement ancien président et Vice-président du Cercle d’Amitié France-Artsakh. Continuer la lecture de « Charte d’Amitié avec l’Artsakh: Saint-Etienne et Arnouville signent à leur tour »

Bako Sahakian reçoit une délégation de Saint-Etienne

Ce 20 octobre, Bako Sahakyan, le président de la République d’Artsakh, a reçu une délégation de la ville de Saint-Etienne.  La délégation était présidée par Gaël Perdriau, le maire de la cité stéphanoise.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, en réunion de travail avec les autorités artsakhiotes

Toute une série de questions bilatérales ont été abordées au cours de cette rencontre et notamment les perspectives de collaboration entre Saint-Etienne et la ville artsakhiote de Chouchi.

Massis Mayilian, ministre des Affaires Etrangères de la République d’Artsakh a également participé aux réunions, ainsi que François Rochebloine qui a assuré la présidence du Cercle d’Amitié de sa création en 2013 à 2017.

Source: Artsakhpress

La République d’Artsakh célèbre 27 ans d’indépendance

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh félicite la République d’Artsakh à l’occasion, ce 2 septembre 2018, du 27ème anniversaire de son indépendance. Le Cercle rappelle que l’Artsakh est un Etat du Caucase du Sud qui s’est émancipé de la République Socialiste Soviétique d’Azerbaïdjan à laquelle l’URSS l’avait arbitrairement annexé sous le nom de « Région Autonome du Haut-Karabagh ». Continuer la lecture de « La République d’Artsakh célèbre 27 ans d’indépendance »